Search

La fête de Toussaint : l’Halloween catholique entre histoire et traditions

La fête de tous les saints tombe le jour du 1er novembre et est très attendue par les Italiens, quelle que soit leur région. C’est une fête très ancienne qui trouve son origine dans le passé et qui est célébrée différemment selon le lieu: chaque ville a sa propre tradition et son mode de célébration (et certaines traditions, disons le, sont vraiment inhabituelles !).  

Mais ce qui est certain, c’est que tout le monde, mais surtout les Italiens, en font une réelle opportunité chaque année de rendre visite à leurs proches défunts et de fouler les cimetières de toute la botte. En effet, la fête des morts tombe le 2 novembre, mais beaucoup préfèrent anticiper les choses afin de profiter d’un climat plus détendu et pouvoir faire les choses calmement. Certains préfèrent plutôt profiter du pont de deux jours pour organiser de courtes sorties.

Toussaint dans le Bel Paese

La fête de tous les saints tombe le premier jour de novembre et représente l’une des fêtes les plus attendues des Italiens. C’est une fête à l’allure complètement catholique qui peut être considérée pour une question d’affinité liée à la date, comme notre Halloween.  

Le lendemain de la fête est la célébration des morts. Le 2 novembre, leurs proches se déguisaient en anges et en démons, et allumaient de grands feux de joie pour rappeler leurs âmes, et Toussaint représente la veille de ce jour, rappelant au loin la légende britannique de Jack O Lantern. 

Les célébrations typiques de la fête de Toussaint

Les célébrations typiques de la fête de la Toussaint sont des célébrations de type strictement catholique. Les veillées nocturnes, à l’affût du lendemain (le 2 novembre, où l’on se souvient des âmes des morts) sont à l’ordre du jour et sont organisées par les églises et les paroisses de tout le pays. Certaines paroisses les organisent à l’intérieur, d’autres préfèrent organiser des veillées extérieures pour rendre le tout encore plus frappant et pousser les fidèles à une participation plus active.

Il y a aussi beaucoup d’autres traditions italiennes liées à cette fête. C’est une tradition de visiter les cimetières, anticipant, en passant, le jour du 2 novembre, qui voit habituellement une surpopulation pour la même chose. Mais c’est aussi la tradition de partir en vacances et de fouler, année après année, les routes et les autoroutes de tout le pays ! C’est un jour férié national, régulièrement reconnu comme un jour férié et au cours duquel vous pouvez profiter du temps pour déconnecter et profiter d’un peu de détente.

Ognissanti

Les plats les plus communs de la fête de Toussaint

La fête de tous les saints est un véritable événement pour tous les Italiens qui se respectent. Ce n’est pas un hasard si c’est l’une des fêtes italiennes les plus attendues. Parmi les traditions qui lient la Botte à cette fête catholique sont certainement celles culinaires. Les Italiens sont célèbres pour leur amour de la nourriture et leur art en cuisine envié dans le monde entier … Et ils ont transmis de générations en générations toute une série de plats ou de desserts typiques de Toussaint, qui sont consommés dans la période avec la fête elle-même, comme de bonnes augures.

En voici quelques-uns:

  • Le nougat des morts, typique des zones de campagne 
  • Le fave des morts, typique de la Sicile
  • Le pain des morts, typiquement toscan

Les villes qui célèbrent Toussaint de manière insolite: voici quelques usa ges particuliers !

Nous avons parlé de Toussaint de façon génériques, énumérant quelles sont les traditions les plus communes et les plats typiques les plus célèbres. Mais les pays et les communautés qui célèbrent cette fête de façon exceptionnelle sont vraiment nombreux ! Dans la Vallée d’Aoste, vous surveillez généralement le feu et laissez sur la table les plats pour les morts, en signe de respect. En Calabre et en particulier dans les environs de Serra San Bruno, les enfants sculptent des citrouilles comme en Amérique et frappent aux portes des maisons et des magasins en « effrayant » le quartier.  

Mais il y a plus: dans le Piémont il est habituel, pendant le dîner entre le 1er et le 2 novembre, de mettre en place la table en ajoutant plus de sièges pour le défunt, qui, bien sûr, de façon iconique, revient rendre visite à ses proches. Il en va de même en Lombardie, où pour la fête de tous les saints, sont laissées sur la table pendant la nuit des cruches remplies d’eau pour désaltérer les défunts qui reviennent visiter leurs vieilles maisons durant la nuit.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close