Search

Découvre quels sont les meilleurs apéritifs italiens, ville par ville

L’Italie est la patrie de l’apéritif: se retrouver entre amis pour siroter des cocktails et déguster des hors-d’œuvre est une tradition toute italienne, tout comme sont originaires de la péninsule les drinks les plus fameux pour les apéritifs italiens.

La coutume de servir une boisson alcoolisée avant les repas était déjà en vogue dans la Rome antique pour stimuler l’appétit, ce qu’en revanche nous appelons aujourd’hui « apéritif » est officiellement né à Turin en 1786. Antonio Benedetto Carpano créa, en effet, une liqueur conçue pour être consommée avant de se mettre à table : le Vermouth, qui reste, encore aujourd’hui, la base des drinks les plus connues.

Voici les meilleurs apéritifs italiens, ville par ville

Aperol Spritz, Vénétie

meilleurs apéritifs italiens -italiantraditions

L’Aperol Spritz est certainement l’un des cocktails les plus demandés actuellement lors des apéritifs italiens. Sa création remonte au début du XIXème siècle, entre Venise et Padoue, de l’usage des troupes de l’Empire autrichien de diluer les vins avec de l’eau gazeuse, donc «spritzen» en allemand qui signifie arroser. À cette méthode, on pensa d’ajouter l’Aperol, produit à Padoue, qui confère au Spritz son goût caractéristique sucré-amer.

Recette: 90 ml de Prosecco – 60 ml d’Aperol – un trait de soda

Pirlo, Brescia

Ce cocktail, également appelé le Spritz bresciano, ne doit pas être confondu avec la version vénitienne ; au contraire, on raconte même qu’il pourrait être le père du Spritz. Ce qui est certain, c’est que Pirlo est le symbole des apéritifs italiens dans la province de Brescia. Le nom, provenant du dialecte, signifie « tomber » et indique la chute du vin blanc dans l’amer. La différence fondamentale avec le Spritz vénitien est l’utilisation de vin blanc tranquille au lieu de Prosecco.

Recette: 60 ml de vin blanc tranquille – 45 ml d’Aperol – un trait de soda

Mi-To, Milan et Turin

Le nom de cette boisson fait référence aux ingrédients qui représentent les deux villes protagonistes : le Vermouth de Turin et le Campari de Milan. Sa préparation est liée à deux grands noms dans le domaine des boissons alcoolisées, à savoir Benedetto Carpano et Gaspare Campari. Le premier, comme mentionné précédemment, est l’inventeur du Vermouth ; le second a ouvert en 1862 le café Campari à Milan, où l’on servait l’amer Campari, un apéritif avec une recette originale destinée à entrer dans l’histoire. Mi-To est né du mélange de ces deux ingrédients.

Recette: 45 ml amer Campari – 45 ml Vermouth rouge – une tranche d’orange

Americano, Milan

drinkaperitivo-italiantraditions3

L’Americano est le père de nombreux cocktails mais il n’y a aucune certitude sur ses origines. On présume qu’il soit lui aussi une invention du bar de Gaspare Campari. La légende raconte que ce sont des touristes américains à avoir demandé l’ajout de soda dans le Mi-To. Ou alors qu’il a été dédié au boxeur italien Primo Carnera dit « l’américain » pour ses victoires outre-mer. En tout cas, sa renommée est inégalée et ce n’est pas un hasard si c’est l’un des cocktails préférés de James Bond.

Recette: 30 ml amer Campari – 30 ml Vermouth rouge – un trait de soda – une tranche d’orange – un zeste de citron

Negroni, Florence

Classé comme l’un des cocktails les plus populaires au monde, le Negroni naît à Florence en 1919. Dans l’ancien Café Casoni, le barman Fosco Scarselli a mis en pratique une idée du comte Camillo Negroni à qui le drink doit son nom : le noble, rentré de ses voyages outre-mer, a demandé un Americano avec l’ajout de gin, et ainsi est né le fameux apéritif.

Recette: 30 ml Gin – 30 ml amer Campari – 30 ml Vermouth rouge – une tranche d’orange

Negroni Sbagliato, Milan

Le Bar Basso est une véritable institution de la vie nocturne milanaise et a révolutionné l’apéritif milanais. L’histoire raconte qu’en 1972, le barman Mirko Stocchetto, qui avait l’intention de préparer un Negroni, prit par erreur une bouteille de vin mousseux au lieu du gin et a ainsi créé une version plus légère du drink, appelée justement Sbagliato (faux).

Recette: 30 ml vin mousseux brut – 30 ml amer Campari – 30 ml Vermouth rouge – une tranche d’orange

Bellini, Venise

bellini2-italiantraditions
Giallo Zafferano

Le Bellini a été inventé dans l’historique Harry’s Bar à Venise en 1948, un lieu fréquenté par de grands noms tels que Ernest Hemingway, Aristote Onassis, Orson Wells et bien d’autres. Le barman Giuseppe Cipriani, inspiré par les teintes roses des œuvres de l’artiste vénitien Giovanni Battista Bellini, a créé un cocktail simple mais élégant en associant nectar de pêche et vin mousseux.

Recette: 100 ml Prosecco – 50 ml purée de pêches blanches

Garibaldi, Novare

Le Garibaldi est un cocktail qui, exactement comme son nom, symbolise l’unification de l’Italie. Dans son mélange sont justement prévu deux ingrédients : l’amer Campari du nord de l’Italie et les oranges de Sicile, pour représenter l’Italie du Sud. Le drink, frais et fruité, est également connue sous le nom de Campari Orange.

Recette: 40 ml amer Campari – 60 ml jus d’orange

Hugo, Naturno

L’Hugo fait partie de ces apéritifs italiens récemment nés qui ont eu un succès immédiat. Créé dans le Trentin-Haut-Adige en 2005 par Roland Gruber, il est conçu comme une alternative plus rafraîchissante et plus légère que le Spritz. En effet, sa base de sirop de sureau fait immédiatement penser à la haute montagne.

Recette: 60 ml Prosecco – 60 ml eau de seltz – 30 ml sirop de sureau – feuilles de menthe

Image de Couverture: Erasmus

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close