Search

Traditions du sud de l’Italie: connais-tu la pizzica-scherma du Salento?

En Italie, on célèbre encore aujourd’hui certaines traditions locales. On trouve en particulier des danses telles que la pizzica-scherma du Salento, une des traditions du sud de l’Italie. Il s’agit d’une pratique répandue dans certaines zones particulières du Salento dans les provinces de Lecce, Brindisi et Tarente. Les symboles et la tradition sont les aspects qui sont davantage mis en valeur. Voici donc l’histoire de cette danse populaire qui est encore aujourd’hui célébrée lors d’occasions festives particulières. Ici, tu pourras découvrir quels sont les habillements et les instruments nécessaires pour exécuter cette danse traditionnelle. Enfin, tu auras l’occasion de savoir comment est pratiquée cette danse aujourd’hui et quelles sont ses différences avec la pizzica du Salento.

L’histoire de la traditionnelle pizzica-scherma du Salento

La pizzica est une danse traditionnelle aux origines antiques qui remontent à l’époque des cultes dionysiaques qui furent très populaires dans certaines zones du Salento. Ces rites provenaient de la Grèce et ont été intégrés par la population locale. Le culte en faveur du dieu Dionysos était particulièrement présent dans ces zones d’Italie. Les populations se laissaient aller à des comportements effrénés en public. Le Salento a effectivement été particulièrement influencé par la Grèce. Les premières sources écrites concernant l’existence de la pizzica remontent au XVIIIe siècle. Il s’agit de certains écrits qui décrivent la danse exécutée à Tarente et à Brindisi.

Quant à l’origine de la traditionnelle pizzica-scherma du Salento, il y a trois hypothèses concernant l’invention de cette danse particulière. La première la considère en une danse thérapeutique à grande valeur symbolique. A cette occasion, la musique et les rituels s’unissent avec une fonction de type libératoire. Elle dériverait donc justement du rituel de la morsure de la tarentule, tandis que la seconde théorie attribue à la pizzica-scherma du Salentoune origine criminelle. Plus précisément, il s’agissait d’un duel pratiqué au XIXe siècle, dans lequel on utilisait le couteau. Enfin la dernière est liée à la présence de populations gitanes dans le Salento.

Tradition du sud de l’Italie: les vêtements, les instruments et la danse

La pizzica-scherma du Salento est une danse d’origine antique, caractéristique des traditions du Sud de l’Italie. La danse en question s’accompagne d’un rituel très complexe. Les danses sont accompagnées du son des tambourins et des harmonicas. Fondamentalement, les mouvements qui sont effectués au cours de cette danse ont pour fonction de mimer un combat avec des couteaux. Il s’agit d’un duel entre deux danseurs dont le but est de frapper l’adversaire. Chaque geste effectué a pour fonction de simuler la lutte aux couteaux. Mais ce n’est pas tout, en effet durant le duel, il y a des phases établies qui sont scrupuleusement suivies par les participants. Qui sont:

  • provocation
  • défense
  • attaque
  • coups interdits
  • feintes.

Les règles fondamentales à suivre pendant le combat sont de ne jamais tourner le dos, de garder les distances et d’être toujours vigilant. À chaque fois, deux danseurs s’affrontent. A l’issue du combat, l’un des deux est remplacé par un membre du public. Le public se rassemble en cercle autour des danseurs et des musiciens formant les rondes et accompagnant la musique par des battements de mains.

Comment est la pizzica-scherma du Salento aujourd’hui

La pizzica-scherma du Salento est souvent appelée de façon erronée la danse de l’épée. C’est une danse qui fait partie de la famille des danses armées. Elles consistent en réalité en des danses traditionnelles au cours desquelles deux adversaires simulent de s’affronter avec des armes. Dans ce cas, l’arme utilisée à cette occasion est le couteau qui est simulé à travers les doigts de la main, plus précisément de l’index et du majeur. Aujourd’hui, cette danse de la tradition peut être admirée dans le bas Salento et en particulier lors de la fête de Saint Roch à Torrepaduli dans la commune de Ruffano dans la province de Lecce. Dans la nuit du 15 au 16 août, les pèlerins se rassemblent devant le sanctuaire. À ce moment, commence la vraie fête avec la formation de cercles au rythme des tambours. Les premiers duellistes s’affrontent à l’intérieur du cercle qui s’élargie au fur et à mesure que s’alternent les différents défis.

Image de couverture: Video Salento

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close