Search

Ventotene

On associe souvent le fait de passer des vacances sur les côtes italiennes à la foule, au bruit et à un climat torride. Toutefois, l’Italie a la chance de posséder un territoire extrêmement varié, qui offre quasiment tous les types de paysages que l’on peut imaginer. Si vous projetez de faire une halte insolite durant votre séjour dans le Bel Paese…que pensez vous d’un îlot rocheux et reculé qui tire son nom des vents forts qui y soufflent?

Ventotene (et oui, son nom vient de “vento” qui signifie “vent”) est la grande soeur de la branchée Ponza, à 40 kilomètres plus à l’ouest. Là où Ponza semble si prétentieuse et creuse que les italiens eux-même en rient, Ventotene, longue de 3 kilomètres et d’une largeur de 800 mètres, a de hautes falaises qui surplombent la mer. En fait Ventotene est un petit monde a elle toute seule, avec ses propres règles. À titre d’exemple, les rares véhicules qui emmènent les touristes depuis le port jusqu’au village et inversement, ne sont autorisés à le faire que lorsque les ferrys arrivent, le reste du temps il n’y a aucun engin à moteur sur l’île.

Ventotene est depuis toujours un endroit idéal pour méditer en toute quiétude. À l’époque impériale, Ventonene était l’endroit où les patriciens étaient envoyés en exil, plus tard les opposants au fascisme parmi les plus importants y furent emprisonnés, ainsi que sur l’îlot voisin de Santo Stefano, qui avait pour seule fonction d’abriter un pénitentier désormais abandonné et vraiment fascinant à visiter, construit sur le modèle d’un panoptique, avec un mirador central et 100 cellules tout autour qui interdisaient toute intimité. Petite anecdote: les intellectuels emprisonnés sur l’île de Ventotene en 1941 rédigèrent la première ébauche d’un manifeste dans lequel ils demandaient une union de l’Europe. Toutefois, l’île n’est pas déserte. En plus d’être un splendide lieu de baignade, l’endroit pullule de vestiges archéologiques datant de l’époque romaine, parmi lesquels des cours d’eaux, des villas et cinq navires ayant sombré et dont le chargement resté intact est désormais exposé dans le musée local qui, tout comme les villas, ne peut être visité que sur rendez-vous. Nous vous avions bien dit que Ventotene était un lieu à part, non?

 

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close