Search

Traitement du cuir, evergreen de qualité, élégance et mode

Combien de fois avons-nous été fascinés par la beauté de certains vêtements en cuir, tannés par des artisans et mis en vente dans les petites boutiques de nos villes d’art? Le cuir, issu de la transformation de cuir animal, est l’un des plus grands evergreen de la mode. Mais comment fonctionne-t-on ? Et surtout, quelle est la différence entre le cuir et la peau, si les deux proviennent de la même matière première ? Dans cet article, nous essayons de découvrir ensemble les caractéristiques, l’histoire et le traitement du cuir.

Mettez un jour, au printemps, une belle promenade dans les rues de Florence. Beaucoup de petits ateliers, l’un derrière l’autre, exposent leurs métiers en cuir. Sacs, ceintures, vestes, chaussures. Il y a de tout. Alors nous nous arrêtons pour regarder, pour toucher avec nos mains ce matériau dur, lisse ou rugueux selon les mains expertes qui l’ont travaillé – ou tanné – pour en faire ce qu’il est. Nous sentons l’odeur incomparable de nouveau et ancien à la fois, l’odeur d’une tradition qui depuis des millénaires est maîtrisée sans délai et sans perplexité.

Il s’agit du travail du cuir, un travail historique qui conserve encore ses traits artisanaux et qui a rendu certaines de nos villes – comme Florence, justement – célèbres dans le monde entier. Vous êtes curieux de savoir comment le cuir est travaillé et quelles sont toutes les étapes? Suivez-moi dans la lecture de cet article et vous serez beaucoup plus clair, promis!

La Scuola del Cuoio
agi

Cuir ou cuir ? Soyons clairs !

Avant de continuer, il est bon de faire la clarté sur la terminologie. Très souvent, nous nous sommes demandés « mais on dit cuir ou cuir? » ou « quelle est la différence? » , et aussi souvent cette question est tombée dans l’oubli. Eh bien, voici dévoilé le mystère mystérieux : entre les termes cuir et cuir il n’y a aucune différence!


Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est vrai. Il n’y a pas de différence. Il s’agit du même produit que nous avons simplement tendance à appeler différemment selon les utilisations qui en sont faites. En effet, nous reconnaissons généralement dans le terme cuir quelque chose de plus duro ou plus lisse et presque toujours d’une couleur marron…cuir, justement!

Nous sommes donc amenés à définir les semelles en cuir des chaussures, des ceintures et même quelques sacs, mais nous dirions difficilement veste en cuir ou sac en cuir, articles pour lesquels nous continuons à préférer le terme cuir.

Il cuoio fiorentino e l'antica arte della pelletteria toscana |  Visititaly.eu
turismo

Avant le tannage, la conservation

Avant de procéder avec la tanne, il est nécessaire de conserver au mieux la peau pour la rendre plus maniable. Il existe plusieurs méthodes de conservation, mais les principales sont salage et séchage.

Le salage consiste à saler la peau avec du sel commun, ce qui permet d’éliminer tout liquide restant, et convient aux peaux plus épaisses comme les peaux bovines. Il s’agit d’une méthode très économique et facile à appliquer, mais qui a pour seul problème la libération finale de quantités excessives de sel qui risquent de contaminer les eaux des corps récepteurs où les déchets sont déversés.

Le processus de séchage, par contre, consiste en un séchage mécanique qui ne produit pas de pollution mais qui est adapté seulement à des peaux très minces, comme celles ovine et caprine.

Ciclo produttivo e fasi di lavorazione di pelle conciata al vegetale
conceriailponte

Phases de tannage

Le processus tannage est un processus articulé qui se déroule en plusieurs phases, auquel on arrive après avoir préparé le cuir à travers les phases de verdissement, écaillage, épilation, calcination, dédoublement, décalage, macération et dégraissage. Le but de toutes ces étapes est d’obtenir un produit facile à travailler, mais encore possible de putréfaction.

Le tannage est, au contraire, le processus qui transforme le matériel encore putrescible en un matériau non putrescible et donc plus durable. Il est un processus chimique qui est effectué par des agents de tannage qui réagissent avec la peau.

La méthode la plus courante est celle où l’on utilise le chrome, avec laquelle on estime que près de 90% des articles en cuir existants sont produits. Il s’agit d’une méthode plutôt économique et rapide qui produit à la fin une peau de couleur vert-bleu, également appelée wet-blue.

Home - Dean S.p.a. - industria conciaria pelli
deanspa

strong>L’autre méthode, la plus ancienne, est par contre le tannage avec tannins végétaux, et était la méthode la plus utilisée jusqu’au Xixe siècle mais beaucoup plus complexe articulé, donc on préfère généralement la méthode au chrome.

Après le tannage, enfin, le cuir subit une série d’autres traitements qui le rendent flexible et prêt à créer des articles. Les phases post-tannage sont résumées en : vent, rasage, fente, reconditionnement, teinture, graissage, mise à vent, séchage et finition. A la fin de toutes ces étapes, le cuir est enfin prêt à être vendu ou à créer de merveilleuses pièces artisanales.

image de couverture: stamperiamast

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close