Search

La renaissance du Théâtre La Fenice à Venise

Eternelle ville aux multiples facettes, Venise est un vrai labyrinthe de canaux, enfermé dans des murs sans fin de bâtiments qui semblent nés de l’eau, certainement le plus charmant et le plus romantique parmi les labyrinthes d’Italie. Dans ce grand et charmant emmêlement de chaînes, vous pouvez découvrir des trésors cachés à tous les coins, et c’est aussi ça la grande magie de la ville flottante la plus célèbre au monde.

A quelques centaines de mètres de l’impressionnante place Saint-Marc, par exemple, se trouve une des perles les plus précieuses de la Sérénissime, le plus grand opéra de Venise et parmi les plus importants du Belpaese, le célèbre Teatro La Fenice. Construit et conçu par G.A. Selva, il a été ouvert le 16 mai 1792, mais à l’époque c’était juste l’un des nombreux théâtres privés qui offrait des spectacles dramatiques ou musicaux au public.

La naissance de sa légende est liée à des événements beaucoup plus dramatiques: ironie du sort, le Théâtre a été destiné à se relever de ses propres cendres deux fois en 200 ans. Un premier incendie l’a complètement détruit en 1876, mais il a ensuite été reconstruit parfaitement identique à l’original. Au cours du dix-neuvième siècle, il est devenu l’un des opéras les plus importants d’Italie et a accueilli plusieurs premières mondiales d’œuvres de grands compositeurs comme Rossini, Bellini, Donizetti et Verdi. Avec une capacité de mille sièges, une excellente acoustique, un orchestre et un chœur stable de 98 et 66 éléments, La Fenice est à la fois un théâtre primordial, avec plus de cent spectacles d’opéra par an, une saison symphonique dirigée par des directeurs de renommée mondiale, des concerts de ballet et de musique de chambre. Cependant, comme son nom immortel le suggère, La Fenice devait naître de nouveau, en effet, le 29 janvier 1996, un incendie criminel dévastateur a détruit le théâtre, temporairement fermé pour travaux de maintenance. Le monde entier a pleuré la perte d’un des plus beaux et raffinés théâtres existants, de l’acoustique extraordinaire et de son rôle dans la vie lyrique, la musique et la culture italienne et européenne.

De la douleur de la perte est né le désir de reconstruire le théâtre historique, un projet qui a été achevé en huit ans et s’est terminé le 14 décembre 2003 avec l’inauguration de la nouvelle et actuelle structure, avec un concert du grand chef d’orchestre Carlo Muti. Un véritable trésor immortel, un exemple classique de théâtre de style italien avec ses bois dorés et son élégance baroque, une merveilleuse œuvre du Made in Italy, symbole de renaissance comme l’oiseau mythologique dont il prend son nom.

 

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close