Search

La piste cyclable adriatique, tourisme à vélo

Pas seulement une passion ou une façon de rester en forme, le vélo est également un excellent moyen de contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre et de se déplacer de manière écologique respectueuse de l’environnement ! C’est pour cette raison que de nombreuses villes italiennes et européennes travaillent à créer de plus en plus d’initiatives conviviales. Surtout récemment, grâce à la forte pollution de l’air, nous assistons à une utilisation accrue de la bicyclette, et des institutions qui adoptent de nouvelles mesures pour promouvoir et diffuser la culture de la mobilité cycliste.

Les pistes cyclables utilisées pour se déplacer de ville en ville à vélo, cependant, ne sont pas encore nombreuses, et pas aussi excellents que celles d’Allemagne et de Corée du Sud. En Italie, l’un des projets les plus intéressants est définitivement la piste cyclable adriatique, une piste cyclable qui longe la côte adriatique depuis Trieste et rejoint les Pouilles. Également appelé couloir adriatique vert, cette piste cyclable traverse sept régions d’Italie – Frioul Vénétie Julienne, Vénétie, Émilie-Romagne, Marches, Abruzzes, Molise et Pouilles – et mesure environ 1 300 kilomètres, atteignant Santa Maria di Leuca, le point le plus au sud dans les Pouilles. Le projet est issu d’une recherche menée par le doctorat international en sociologie du développement régional et local au Département de théorie politique et de développement social de la Faculté des sciences politiques, à l’Université de Teramo, en collaboration avec les FIAB, SISTUR, CCiclAT, WWF et ITHACA.

L’itinéraire rencontre plusieurs espaces naturels: trois zones marines protégées, le parc national du Gargano, de nombreux parcs et réserves régionales et nationales, coïncidant, dans certaines parties, avec des pistes anciennes de pèlerinage, des voies, des routes commerciales et culturelles. Il n’y a pas de véritable chemin «officiel» parce qu’il y a plusieurs déviations possibles, mais en général, le chemin est toujours proche de la mer, où il est presque toujours plat. Depuis Trieste, la piste cyclable traverse les collines jusqu’à Monfalcone, continue dans la plaine vénitienne puis, après environ 120 km, dans la lagune vénitienne. Par la suite, une fois en Émilie-Romagne, elle suit une longue étendue le long de la mer pleine de plages, traversant les Marches, les Abruzzes et le Molise et enfin arrivant dans les Pouilles.

Cependant, il s’agit encore d’un projet, car en 2015, seules quelques sections de l’itinéraire ont été achevées, mais d’une année à l’autre, la piste cyclable est de plus en plus développée par la coopération municipale, provinciale et régionale, vous permettant de rouler en toute sécurité et d’admirer la beauté de la côte adriatique. Le plan, en plus de couvrir l’infrastructure du cycle lui-même, veut inclure un ensemble d’actions pour le développement local afin de créer une plus grande coordination entre les institutions, les associations, les entreprises et les particuliers, de construire un réseau, des relations de travail. Un grand rêve, qui est sur le point de devenir réalité.
Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close