Search

Granita sicilien

Un des desserts siciliens plus typiques est d’origine arabe. La granita vient du sorbet introduit par les Maures pendant leurs invasions: eau aromatisée avec des jus de fruits et de l’eau de rose, utilisée pour absorber d’abondantes quantités de neige ramassées sur le volcan Etna ou sur les diverses montagnes de la Sicile.

L’évolution a eu lieu au cours du XVIe siècle, lors de la découverte du principe moderne de la réfrigération. Le jus était conservé dans un récipient en métal peu épais, entouré de neige mélangée avec du sel: le changement de température congelait le jus, le rendant encore bien meilleur. Un peu plus tard arriva un autre progrès, sous la forme d’une spatule munie d’une manivelle avec laquelle on pouvait remuer le jus sans avoir à ouvrir le récipient. Ce dernier maintenait la température basse, tout en évitant la formation de cristaux de glace, ainsi le produit restait tendre comme la neige. La granita était née.

Si vous visitez la Sicile et en particulier Palerme, vous remarquerez sûrement combien la granita a évolué au point de devenir un délicieux rituel gastronomique. Avant tout, les siciliens tont tendance à s’en tenir à quelques parfums traditionnels: l’amande (en ajoutant un peu d’amandes amères pour la rendre plus rafraîchissante), les citrons doux de la région, la pastèque, la cannelle et le jasmin. Ces deux derniers ingrédients sont mélangés pour former ce qu’on appelle la scursunera.

Si vous demandez une simple granita sans spécifier le parfum désiré, vous vous retrouverez certainement avec celle au café, le parfum le plus typique de tous.

La granita au café s’accompagne généralement de crème chantilly et d’un biscuit appelé brioscia à peine sorti du four. Manger vite est mal vu, étant donné que la granita est considérée comme un aliment pour la méditation, à déguster en contemplant le monde qui nous entoure. Ce comportement (et ce type de granita) est assez difficile à trouver en dehors de la Sicile, mais si vous deviez visiter l’ile assurez vous de garder les yeux bien ouverts pour dénicher les rares bars qui le servent encore dans un verre haut et étroit semblable à des flûtes à champagne.

C’est de cette manière traditionnelle qu’en Sicile on consommait la granita jusqu’en 1970, en y mouillant un morceau de pain chaud. On ne peut pas faire plus classique que cela.

 

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close