Search

Fête de l’anguille de Comacchio

Comacchio est une petite ville relativement hors du commun par rapport aux standards italiens. Construite sur le delta du Pô, elle fait partie des rares communautés palustres du pays et sa longue histoire a toujours gravité autour des activités particulières permises par sa géographie. La production du sel est bien entendu l’une d’entre elles, mais la plus célèbre est sans aucun doute l’élevage de ces poissons particuliers qui vivent seulement là où l’eau douce rencontre l’eau de mer, à commencer par les anguilles.

Ce poisson, qui ressemble beaucoup à un serpent, est une sorte de symbole pour Comacchio, où il est naturellement utilisé comme ingrédient principal dans de nombreuses recettes. Dans le risotto, dans la soupe, mariné ou grillé avec de la polenta, on retrouve l’anguille partout. Pour être sincère, l’enthousiasme local pour l’anguille ne se retrouve pas ailleurs, aussi on pourrait croire que la Sagra dell’anguilla ou Fête de l’anguille, qui dure pas moins de deux semaines, est quelque chose d’assez triste.

Et bien ce n’est pas du tout le cas.

En effet, il y a un motif pour lequel c’est une des fêtes les plus longues qui existe en Italie. Les plats à base d’anguille sont bien entendu au coeur de cet évènement, avec des restaurants qui sont en compétition avec des menus toujours plus nouveaux, plus créatifs (et bien sûr délicieux!), et qui proposent aussi bien des recettes traditionnelles que les derniers plats réalisés à partir de la spécialité locale. Mais les restaurants ne sont qu’un parmi les dizaines d’éléments qui s’unissent pour attirer le grand public dans un lieu plutôt triste, qui ne prend réellement vie qu’en cette occasion.

Toujours dans le domaine de nourriture, la Fête de l’anguille a lieu dans la foulée de deux autres évènements qui se chevauchent avec lui: la fête de la truffe et la fête dédiée au Gorgonzola. Les mêmes jours les caves de toutes les vallées entourant Comacchio organisent des visites guidées pour déguster d’excellents vins de production locale et pour montrer à ceux que ça intéresse comment on les produit. Même chose pour le parmigiano reggiano, s’il vous est déjà arrivé de vous demander comment faire une roue de fromage de 25 kilos, ce pourrait être l’occasion pour vous de le découvrir en personne.

Par ailleurs il y a de nombreuses initiatives visant à sauver le patrimoine insolite de la culture palustre de Comacchio. Un exemple très particulier est le cours pour devenir un véritable bataniere c’est-à-dire le conducteur des vulicepi, les barques basses et plates utilisées pour se déplacer dans les eaux peu profondes de la région. Il suffit de faire attention à ne pas heurter quelques chasseurs, étant donné que la manière traditionnelle de chasser dans cet endroit consiste à rester debout dans un baril de vin vide au beau milieu du marais, de façon à rester bien au sec à attendre la proie. Rester à flots avec le baril et bouger tout en étant dedans demande déjà une certaine habileté en soi, et ceci fait également l’objet d’autres manifestations et de cours.

Ou peut être préférez vous visiter les marais salants? Ou bien les belles vallées avoisinantes? Les habitants de Comacchio y ont déjà pensé, créant à cet effet une série de visites guidées. Pour se reposer entre toutes ces activités, on a en outre le choix entre quarante concerts différents, une poignée de musées, trop de marchés fermiers pour qu’on puisse les compter, un défilé de mode ou même les finales de différentes manifestations sportives, orchestrées de manière à attirer encore plus de monde dans cet endroit. Si vous aimez le bizarre, nous vous suggérons le concours de résistance en go-kart: plus de deux jours de combats de vitesses sans fins! Mais quelque soit ce que vous décidez de faire, n’oubliez pas de goûter l’anguille!

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close