Search

L’industrie nautique italienne: excellence Made in Italy

Les italiens, peuple de saints, de poètes et de navigateurs. Avant tout de navigateurs, et parmi les plus grands producteurs d’embarcations de toutes sortes dans le monde entier. Aujourd’hui, comme par le passé, en effet, avec sa filière de production, l’Industrie nautique italienne est officiellement reconnue comme une excellence mondiale et, également, l’un des nombreux symboles du Made in Italy. Grâce à une historique combinaison d’artisanat, d’innovation et de haute technologie, qui a su s’imposer au fil des années avec une production qui va du motonautisme aux bateaux de plaisance, des superyachts aux mégayachts. Un secteur en constante expansion, véritable fierté de l’industrie et de l’économie italiennes, qui détient le leadership mondial de la construction de bateaux, et qui possède certains des chantiers navals les plus anciens et les plus renommés au monde.

industrie nautique italienne-italiantraditions

L’industrie nautique italienne: histoire

Le motonautisme italien revendique l’excellence absolue grâce à des pionniers tels que Riva, dont les modèles ont navigué dans les eaux de la Côte d’Azur, et Baglietto, comme les chantiers Posillipo, ou les chantiers vénitiens Soccol, qui travaillèrent les premiers pour la millionnaire Barbara Hutton et pour les riches magnats suisses et turcs, assemblant les premiers diesels dès 1937. Sans oublier que des chantiers navals Baglietto était sorti le Mas, Motoscafo Anti Sommergibile de la marine royale pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale. Dans les années 60 arriva ensuite ce qui est considéré comme la nouveauté et qui donna le départ à l’évolution du nautisme de plaisance national. Il s’agit de la « Speranziella » conçu par Renato Levi et construit par Navaltecnica d’Anzio. À la même époque, Riva créa les Riva Boat Services, des centres d’assistance spécialisés en mesure d’aider les propriétaires des embarcations sur tout ce qui pourrait concerner la réparation ou l’entretien d’un bateau à moteur Riva. En outre, le secteur nautique italien a également vu le segment représenté par les grands navires croître progressivement.

Activités actuelles des constructeurs de bateaux italiens

Aujourd’hui, le secteur de l’industrie nautique italienne est l’un des plus forts de tout le système national. Depuis 2018, le secteur a enregistré une croissance record, surtout grâce à la production de grands navires, construits dans les chantiers navals, surtout dans le segment international du luxe. Au fil des années, la production italienne s’est de plus en plus tournée vers l’high-tech et le green, qui sont peu à peu devenus synonymes du Made in Italy nautique. Ce qui a fait de l’Italie le deuxième exportateur mondial, immédiatement après les États-Unis. Ce sont surtout les superyatchs, embarcations de plus de vingt-quatre mètres de long, qui attirent l’attention des milliardaires américains et asiatiques, avec des chantiers capables de satisfaire 46% des commandes mondiales.

Chantiers navals italiens d’excellence

Il existe de nombreux groupes leaders dans l’industrie nautique italienne, à commencer par Fincantieri, qui a réalisé en 2019 4.254 millions d’euros de chiffre d’affaires, surtout grâce à la demande provenant du secteur des croisières. Le Chantier nautique Benetti, spécialisé dans les yachts de luxe, est né avec la production d’embarcation en bois, mais à partir des années 60, il s’engage sur la voie des yachts de luxe, arrivant à produire le célèbre « Nabila », yacht de quatre-vingt-six mètres du milliardaire saoudien Adnan Khashoggi. Par la suite, se distinguent le chantier nautique San Lorenzo di Viareggio et le chantier nautique CRN d’Ancône devenu une icône de l’excellence et du style italien qui construisit en 1978 le premier yacht de plus de quarante-cinq mètres pour l’émir du Qatar Al Thani, et qui lança en 2013 le « Chopi-Chopi », yacht de quatre-vingts mètres. Il y a ensuite les chantiers navals Perini et Rossinavi de Viareggio, Custom Line et le chantier naval Riva, excellence absolue dans le domaine du motonautisme, qui depuis 2014 est entré également dans la production de superyachts jusqu’à cent mètres de long.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close