Search

Arquà Petrarca, la perle des Monts Euganéens

Arquà Petrarca est l’un des plus beaux bourgs d’Italie. Ce fut précisement ici, dans ce village accroché aux flancs des Collines Eugannéennes, que le poète Francesco Petrarca décida de passer les quatre dernières années de sa vie.

Ce qui frappa le poète fut sans doute le vert des collines, les tons chauds de la pierre et des briques qui donnent au paysage un air qui sent bon la  Toscana et la Provence. Ici, il redécouvrit les paysages qui lui étaient chers, son Arezzo natale, la sérénité du Vaucluse, les yeux de l’Avignonnaise Laura.

Également appelé «paese di vigilia », adapté à qui souhaite s’abandonner à la béatitude, frappé par un éclair de vision intérieure, son nom vient du latin Arquatum ou Arquata. Il fut ensuite modifié en Arquada, et finalement transformé en Arquà. En 1868, on y ajouta le nom Petrarca, en l’honneur du poète.

Entièrement fait de pierre, au travers des ruelles sinueuses qui mènent d’en bas jusqu’au sommet, le village révèle des bâtiments anciens, allant de l’an 200 à l’an 600, vous transportant dans une atmosphère rurale.

À voir

  • L’église de Santa Maria Assunta – Du temps de Francesco Petrarca il était de coutume d’être enterré près de cette dernière; le poète lui-même l’avait ainsi ordonné dans son testament. Elle abrite des fresques de l’école vénitienne-byzantine.
  • Le Palazzo Contarini – Sur la Piazza Petrarca se trouve le bâtiment le plus impressionnant d’Arquà Petrarca. Il s’agit d’un palais médiéval de style gothique vénitien du XVe siècle.
  • La chapelle médiévale la Sainte Trinité – Dotée d’une seule nef et d’un toit à pignon, elle constitue pour le village un monument d’un grand intérêt historique et culturel, tout comme la Loggia dei Vicari, qui lui est adjacente.
  • La tombe de Francesco Petrarca – Une imposante arche en marbre rouge de Verona, située sur la place qui porte le même nom, et qui renferme les restes du poète depuis 1380.
  • La Maison de Francesco Petrarca – Entourée de verdure, il s’agit de la maison où le poète passa en toute quiétude les dernières années de sa vie. Datant du XIIIe siècle, elle aurait été cédée au poète par Francesco I da Carrara, seigneur de Padoue, et ami de ce dernier.

À déguster

  • Les Bigoli al ragù – Ce sont de gros spaghetti à base de farine et d’oeufs, faits à la main, que l’on passe dans une sorte de pressoir appelé “torchio” et qui sont servis avec une sauce à base de bœuf, de veau, de porc, de cèpes et de sauce tomate.
  • Le Brodo di giuggiole – Liqueur à base de jujubes séchés.

À vivre

  • Le Festival Euganeo – Concerts de musique classique et lyrique qui se déroulent dans la région Euganéenne.
  • La Fête des jujubes – Les premier et deuxième dimanches d’Octobre.

 

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close